ONG reconnue d'intérêt général

(placeholder)

" Aider, sans se substituer, des villages et des populations isolés "

(placeholder)
(placeholder)

Du nord pour le sud

ADHERER

®

FAIRE UN DON

Afrique : nos missions


Cette mission est couplée à la mission Tamberma


Dans le canton de Bolou, DNPLS poursuit les actions suivantes:


- ACCES A L'EAU: projet de captage et de potabilisation de l’eau (rivière Zio) par la méthode DICLORO (analyses d’eau, formation à la potabilisation avec le dioxyde de chlore et sensibilisation à l’hygiène).


- AIDE AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE:  

. création d’un service de transport motos-taxi triporteurs…).

. microcrédits: DNPLS a créé un fonds de microcrédits destinés à dynamiser les activés agricoles, artisanales (villages de potières) et commerciales.

DU NORD POUR LE SUD poursuit depuis début 2012 un programme complet en pays Tamberma, sur plusieurs années et axé sur les actions suivantes:


- ACCES à l’eau: construction de puits de proximité de grand diamètre busés et aménagés.


- ASSAINISSEMENT: construction de latrines avec fosses étanches.


- SANTE: soutien aux 2 dispensaires locaux (Nadoba et Warengo) par l’achat de médicaments et de matériels d’équipement de laboratoire d’analyses médicales.


- AIDE AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE:

. construction de PTA (Poulaillers Traditionnels Améliorés, création d’un service de transport motos-taxi triporteurs…).

. microcrédits: DNPLS a créé un fonds de microcrédits destinés à dynamiser les activés d’agro-élevage, artisanales et commerciales.


Cette mission TAMBERMA est effectuée en partenariat avec l’association togolaise  3A-E (basée à Nadoba). Les actions DNPLS sont choisies en accord avec les populations villageoises et leurs réalisations font appel exclusivement aux savoirs faire locaux, gage de pérennité.

Au nord est du Togo et à la frontière du Bénin se trouve le pays Tamberma (ou Koutammakou), peuplé par l'ethnie Batammariba.

Mission TAMBERMA

(environ 30 villages et 20.000 habitants)

DU NORD POUR LE SUD AU TOGO

Mission EWE (environ 15 villages et 20.000 habitants)

"Aider, sans se substituer, des villages et des populations isolés"


Tous nos programmes sont suivis et contrôlés par DU NORD POUR LE SUD

Au bénéfice des villages des cantons de Nadoba et Warengo en pays Tamberma (région Koutammakou), au nord-est du Togo et à la frontière du bénin.

La région est totalement enclavée, à deux heures de piste du premier petit hôpital (Kanté), lui-même sous équipé.

Le paludisme grave, les anémies, la malnutrition touche la population et en premier les enfants. L'isolement des villages provoque de nombreux décès de femmes en couche.

Pays étroit, tout en longueur, avec 45 kms de plages bordées de cocotiers, son territoire s'étend sur 650 kms. Dans sa plus grande largeur, le Togo mesure 140 km. Sa superficie est de 56.600 km2. Le Togo propose tout au long de ses 650 kms un très beau parcours à la rencontre des nombreuses ethnies qui le composent et de leurs traditions particulières. Le Togo a une population de 6,3 millions d’habitants.

Des populations Ewe et Guins au Sud, Ana et Tem dans la région Centrale, en passant par les Bassar, Kabyés, Lambas et Tamberma de la région de la Kara et aux Moba-Gurma de l'extrême Nord, ce sont autant de peuples restés profondément ancrés dans leurs traditions que le Togo offre à découvrir.

Chaque ethnie a des traditions propres largement indissociables du contexte religieux.

Au Togo se mélangent ainsi toutes sortes de croyances: chrétiennes, protestantes, animistes et vaudou.  Malgré la pénétration du christianisme et un peu d'islam (région de Sokodé), les populations sont restées profondément attachées à leurs croyances animistes et à leurs coutumes ancestrales. Presque tous les groupes ethniques du Togo croient en l'existence d'un être supérieur auquel s'ajoutent des divinités intermédiaires qui servent de relais entre les hommes et la divinité.

Les habitations comportent souvent des autels familiaux sur lesquels sont faits régulièrement des sacrifices pour s'assurer la protection des divinités. Le rôle des féticheurs et des devins reste considérable. Mi-médecins, mi-magiciens, ces féticheurs sont les dispensateurs de gris-gris, amulettes individualisées qui protègent contre les maléfices ou multiplient les forces de leur propriétaire. Partout une médecine traditionnelle, plus ou moins botanique, plus ou moins mystique, continue à s'exercer parallèlement à la médecine moderne.

Parcourir le Togo du Sud au Nord c'est aussi découvrir la diversité de l'habitat africain. Le long du littoral ce sont le plus souvent de simples cabanes au toit de palme. Dans le Sud du pays il s'agit le plus souvent de cases carrées ou rectangulaires. En remontant vers le Nord, la case en banco (mélange de terre argileuse, latérite, paille) devient ronde.

Nos relais locaux - mission Ewé


  

  Remy HOUNTONDJI - Président de l'association SIVA  TOGO

  Bernard HOUNTONDJI - Vice Président de l'association SIVA  TOGO


Nos relais locaux - missions Tamberma

SANTE

  

  Dr Akondo DJATA - Hôpital de Kanté

  Pascal ALOU - Major infirmier de l'USP de Nadoba


AUTRES PROGRAMMES

  Dr N'térantémou KOUAGOU - Vétérinaire - Président de 3A-E (Association pour l'Appui aux Agro-Eleveurs)

  Cyprien NATTA - Conseiller d'action culturelle SCPK (Service de Conservation et de Promotion du Koutammakou) - Secrétaire de 3A-E

       Mentions légales       l       Statuts       l      Contact       l        Plan du site                               Site réalisé par DNPLS - Tous droits réservés Copyright

En savoir + sur le Koutammakou

Voir les cartes des missions au Togo

   18.780 €

   108.772 €

Chiffres à fin 2016

DU NORD POUR LE SUD

AU MALI

Voir les cartes de la mission au Mali

Ancienne colonie française, le Mali est devenu indépendant le 22 septembre 1960. La république du Mali a conservé les frontières héritées de la colonisation, celles du Soudan français.

Avec 15 millions de résidents, la population malienne est constituée de différentes ethnies, dont les principales sont les Bambaras, les Dogons, les Malinkés, les Peuls, les Soninkés, les Touaregs.... Le français  est la langue officielle, mais la population parle majoritairement les langues nationales, le Bambara étant la plus utilisée, parallèlement au français.

Avec une économie encore essentiellement rurale, le Mali, pays enclavé, fait partie des 48 les moins avancés sur le plan du développement socio-économique.

Le pays fait partie de la Communauté Economique Des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et de l'Union Africaine.

Bamako, ville située au sud-ouest, est la capitale du pays.

   2.300 €

Mission ouverte en août 2016

Mission DOGON

Commune de Dandoli - 14 villages (environ 13.000 habitants)

Le Pays dogon s’étend sur un plateau doucement incliné du sud-est vers le nord-ouest (vers la plaine du Niger), grosso modo délimité par Bandiagara à l’ouest, Douentza au nord, les confins du Burkina Faso à l’est et Bankass au sud. La partie élevée du Pays dogon forme une longue falaise de grès ferrugineux, longue de près de 80 km qui surplombe, de 300 à 400 m, la plaine sablonneuse du Séno. Les villages dogons se trouvent sur cette falaise. Les Dogons, aujourd’hui au nombre de 800 000, sont venus, vers le XIVe s, dans cet endroit qui offrait d’innombrables refuges naturels. Il n’existe pas d’unité linguistique dans les 289 villages de la falaise de Bandiagara. Les Peuls étant nombreux à vivre parmi les Dogons, leur langue, le fulfudé, est souvent utilisée comme langue vernaculaire.

Notre relais local - mission Dogon


Issiaka KONATE - Président de l'association ARAF-Plateau Dogon

(Action pour le Renforcement des Activités Féminines en pays Dogon)

Dans les village de la commune de Dandoli, DNPLS développe son projet autour d'un programme de microcrédits

Kréna (ou Kérana) est un village situé à 35 km de Douentza à cheval entre le centre et nord du pays. Dans le  même village,  les quartiers sont isolés à part entière comme des villages voisins mais c'est toujours le même village. Il ya les quartiers d'en bas, les quartiers d'en haut. Les Peuls et les les Dogons ne cohabitent pas mais ils prennent l'eau dans le même puits.


Au village de Kréna, DNPLS développe son projet autour d'un programme d'ACCES A L'EAU.

   1.600 €

Mission DOGON  

village de Kréna (environ 1.000 habitants)

Chiffre 2017

Le Mali, dans le cadre de la décentralisation, a créé 3 ordres de collectivités: la Région, le Cercle et les Communes.

Dandoli est une commune du mali, dans le cercle de Bandiagara et la région de Mopti.

La commune de Dandoli, au pays Dogon, possède un relief accidenté et dominé par des collines encastrant quelques plaines nichées dans des vallées sablonneuses.

Le réchauffement climatique impacte de façon défavorable la région et ses habitants.

Suite aux évênements guerriers, le tourisme a totalement disparu, reste le maraichage et le petit élevage pour survivre.

- AIDE AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE:  DNPLS met en place un fonds de microcrédits pour développer les activités des femmes.